Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 février 2010 (modifié le 6 octobre 2010)

Le dimanche 19 octobre 2008, un important carambolage s’est produit vers 8h50 sur l’autoroute A4, au niveau de la commune de Courcelles-Chaussy (Moselle), dans le sens Paris-Strasbourg.

Cet accident est survenu dans des conditions de visibilité très mauvaise du fait d’un nuage de fumée dense présent localement sur l’autoroute. Il a impliqué 143 personnes, 22 véhicules légers et 2 véhicules de transport en commun, et s’est soldé par le bilan suivant : 1 tué, 3 blessés graves (hospitalisés plus de 24 heures), 29 blessés légers (hospitalisés moins de 24 heures), 110 personnes indemnes, dont 10 passagers de véhicules impliqués vides d’occupants et 85 occupants des 2 véhicules de transport en commun.

Les causes directes du carambolage sont :
- la présence sur l’autoroute d’une zone de très basse visibilité liée à la présence de brouillard et de fumées (ces dernières provenant de bottes de fourrage en combustion épandues à proximité à la suite d’un incendie survenu la veille dans un hangar agricole) ;
- le non respect par certains automobilistes des règles d’adaptation de la vitesse en cas de visibilité réduite.

Deux autres facteurs sont susceptibles d’avoir limité le niveau d’information et d’alerte des automobilistes :
- le manque de précision des messages diffusés via les panneaux à message variable qui ne permettait pas de localiser aisément les zones impactées, d’apprécier l’ampleur du phénomène et d’adapter en conséquence sa conduite ;
- l’absence de véhicule de pré-signalisation sur place avant le carambolage.

Le BEA-TT émet trois recommandations ; l’une concerne la surveillance des incendies en bordure d’autoroutes ou de voies rapides et les deux autres les dispositifs d’alerte sur autoroute (panneaux à message variable, flashs sur postes d’appel d’urgence et patrouilles) en cas de présence de brouillard ou de fumée.

Le BEA-TT rappelle également l’importance de l’information et de la formation des conducteurs sur la conduite par temps de brouillard.


Télécharger :