Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 novembre 2020

Le lundi 15 juillet 2019, à 9 h 45, le Train Express Régional (TER) n° 839 945 en provenance d’Épernay (51) et à destination de Reims (51), a percuté un véhicule léger sur le passage à niveau n° 2 sur la commune d’Avenay-Val d’Or (51). Ce PN était équipé d’une signalisation automatique lumineuse et sonore avec deux demi-barrières.
Sous le choc, les quatre occupants qui étaient à bord du véhicule léger, la conductrice âgée de 37 ans et trois enfants âgés de 10 ans, 3 ans et 10 mois, ont été tués sur le coup.
La collision s’est produite alors que le TER circulait à la vitesse de 116 km/h.
Vingt passagers et un agent de conduite étaient présents à bord du train qui n’a pas déraillé. Quatre passagers du TER ont été légèrement blessés.

La cause directe de l’accident est le non-arrêt du véhicule léger au passage à niveau fermé.
La présence dans l’organisme de la conductrice d’un médicament en dose toxique a très vraisemblablement joué un rôle dans la survenance de l’accident en altérant ses facultés de conduite.

Au vu des éléments du contexte identifiés et du niveau élevé de gravité généralement constaté pour l’ensemble des usagers impliqués dans ces types d’accident entre un train et un véhicule routier, le BEA-TT est conduit à rechercher des orientations préventives dans les domaines de la visibilité de l’état fermé d’un passage à niveau et dans l’aide à la conduite des véhicules routiers.


Télécharger :