Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 février 2020

Le samedi 26 mai 2018 vers 22 h 47, un autocar circulant sur l’autoroute A7 avec 31 personnes à bord dont 18 mineurs se déporte brutalement vers la droite, percute la glissière en béton bordant la chaussée, se renverse sur son côté droit, glisse et s’immobilise sur la bande d’arrêt d’urgence.
Cet accident a occasionné le décès du conducteur et de deux passagers de l’autocar, tous les trois éjectés lors de l’accident. Parmi les autres victimes, 8 passagers ont été déclarés en urgence absolue et 6 en urgence relative. Quatorze passagers sont sortis indemnes.
La gravité de l’accident, avec trois personnes décédées et plusieurs passagers en urgence absolue, est très probablement consécutive au non-port de la ceinture de sécurité par le conducteur et plusieurs passagers.
L’accident a causé des dégâts importants à l’autocar et des dégâts modérés à l’infrastructure routière.

La cause directe et immédiate de cet accident est la perte de contrôle brusque de l’autocar consécutive à l’explosion du pneumatique avant droit.
L’analyse de ce pneumatique a montré qu’un choc antérieur sur la bande de roulement est très probablement à l’origine de la perte des propriétés mécaniques de la gomme, qui, au cours des kilomètres parcourus, a entraîné la dégradation de la structure du pneumatique jusqu’à son éclatement.

Au vu de ces éléments, le BEA-TT formule des recommandations relatives :

  • à la vérification de l’état intérieur des pneumatiques à l’occasion de tout démontage ;
  • à la définition de spécifications relatives à la résistance des pneumatiques aux chocs extérieurs ;
  • au port de la ceinture de sécurité.

Télécharger :