Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 février 2020

Le bateau à passagers « Bijou du Rhône » assure des croisières sur la Saône et le Rhône entre Chalon-sur-Saône et Arles. Parti de Lyon en début de croisière, il descend le Rhône et s’apprête à passer sous le pont autoroutier de l’A47 près de la commune de Givors le vendredi 6 avril 2018 à 23 h 40.
Sorti aux trois quarts de la passe, le bateau heurte une pile de pont située au centre du fleuve par son travers arrière tribord. Une voie d’eau se déclare dans une cabine d’équipage. Le capitaine décide de s’amarrer au plus vite afin de sécuriser les 127 passagers et les membres de l’équipage.
Une fois à quai, les passagers sont alors évacués du bateau avec l’aide des secours terrestres arrivés rapidement sur place. Aucun blessé n’est à déplorer.

Les investigations effectuées permettent d’établir que la cause directe de l’accident est la mauvaise approche du pont par le bateau à passagers Bijou du Rhône qui s’est présenté trop à droite de la passe.

Plusieurs facteurs ont pu contribuer à la survenance de cet accident :

  • un courant important avec un bateau avalant naviguant au niveau d’un méandre du Rhône dont le pont se trouve en son milieu ;
  • des piles du pont positionnées au centre du fleuve ;
  • seuls deux espars, à bâbord à 350 m et à tribord à 15 m en amont du pont, signalent les limites du chenal ; ces balises ne disposent pas de feux visibles de nuit.

À la lumière de ces éléments, le BEA-TT est conduit à formuler des recommandations préventives dans le domaine de la signalisation d’aide à la navigation à l’approche du pont de Givors.


Télécharger :