Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 juillet 2011

Le 8 octobre 2009 à 14h01 une rame de la ligne de tramway de Valenciennes, circulant en direction du terminus « Espace Villars », percute une voiture à l’intersection avec la rue Jean Jaurès située sur la commune de Denain (59).
A la suite du choc, la voiture est poussée et écrasée entre la rame et un poteau support de la signalisation lumineuse de trafic. La rame du tramway déraille sur 14 m, franchit la voie adjacente et empiète légèrement sur le quai de la station « Jaurès » situé à proximité immédiate de l’intersection.
Le bilan de cet accident est d’un blessé grave et de huit blessés légers.

La cause directe et immédiate de la collision est le non-respect par le véhicule léger de la signalisation lumineuse R24 clignotant au rouge.

Trois facteurs ont, le cas échéant, pu contribuer à cette collision :
- la perception médiocre par l’usager routier de la traversée de la ligne de tramway et de la signalisation qui lui est associée ;
- la faible visibilité réciproque du tramway et du véhicule arrivant à l’intersection, qui peut retarder la perception d’un risque immédiat de collision ;
- l’environnement péri-urbain dans lequel circule le tramway, qui peut donner à son conducteur un sentiment de moindre danger.

Deux facteurs ont, en outre, participé au déraillement et à l’incursion de la rame sur la voie et le quai opposés :
- la sensibilité de la rame aux déraillements lors de collisions ;
- le caractère non fusible du poteau, support de signalisation, sur lequel le véhicule léger s’est écrasé.

L’analyse de l’accident conduit le BEA-TT à émettre cinq recommandations portant sur les quatre thèmes suivants :
- l’amélioration de la perception et de la signalisation de la traversée de la rue Jean Jaurès par la ligne de tramway ;
- la sécurisation des intersections traversées par des voies de tramway dans un environnement péri-urbain ;
- la prise en compte, dès la conception des rames de tramway, des risques de déraillement lors d’une collision avec un véhicule routier ;
- le remplacement préventif des obstacles fixes à proximité des zones de danger.

Par ailleurs, le BEA-TT renouvelle, à l’occasion de l’analyse de cet accident, les deux recommandations qu’il a déjà formulées sur la compréhension, le respect et l’évaluation de l’efficacité des signaux R24 implantés au droit des traversées de carrefour par des lignes de tramway, recommandations émises à l’issue des enquêtes réalisées sur les collisions survenues, dans l’agglomération nantaise, à Saint-Herblain le 4 juin 2007 et à Orvault le 27 avril 2010.


Télécharger :