Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 juillet 2010

Le 1er mars 2008, un skieur a fait une chute mortelle depuis une cabine du télécabine de Planpraz à Chamonix.
L’accident a eu lieu en fin d’après-midi, vers 17h15 : à la suite d’un chahut à l’intérieur d’une cabine, les mouvements des occupants ont provoqué le déboîtement du vitrage latéral et la chute d’un des quatre skieurs à travers l’ouverture ainsi pratiquée.

La cause directe de l’accident réside dans le chahut des occupants de la cabine conduisant au non respect des mesures de sécurité, notamment par le passager qui s’est défenestré.
Le comportement anormal des quatre passagers de la cabine accidentée était lié à une alcoolémie qui a pu réduire leur perception du risque.

Le déboîtement du vitrage a été facilité par trois facteurs :
- la conception de type « H » du joint qui ne mobilise pas de butée,
- le vieillissement du joint et de sa clé qui réduit le pouvoir de maintien du vitrage,
- une épaisseur réduite sur le pourtour du vitrage, diminuant la capacité de pincement du vitrage par les lèvres du joint.
Enfin, l’affichage d’un règlement de police sans mise en relief des règles essentielles de sécurité extraites du règlement de police ne favorise pas la prise de conscience, par le public, des dangers potentiels liés à tout parcours en télécabine.

Une recommandation de sécurité immédiate a été formulée en juillet 2008 visant à la mise en sécurité des cabines présentant un risque potentiel ; elle a été mise en œuvre avant la fin 2008.

Deux nouvelles recommandations sont formulées à l’issue de l’enquête, visant à :
- proposer aux partenaires européens de faire évoluer la norme européenne NF EN 13796-1 relative aux parois des cabines, afin de prendre en compte des fonctions de retenue, en introduisant dans le champ des éléments de sécurité les vitrages, leurs joints, ainsi que les éléments de fixation et de protection,
- étudier les supports d’information à mettre en place dans les zones d’embarquement afin d’améliorer la perception, par le public, des prescriptions de sécurité contenues dans le règlement de police.


Télécharger :