Logo préfècture région
BEA-TT
Bureau d’Enquêtes sur les Accidents de Transport Terrestre

Résumé du rapport d’étape

publié le 18 octobre 2011

Le 23 février 2011, sur le télésiège « l’écho alpin » du domaine skiable de Châtel (74), un adolescent de nationalité anglaise se trouve suspendu au-dessus du vide, accroché, par une lanière de son sac à dos, à son siège qui vient de passer la station d’arrivée et qui entame son retour vers la station de départ. Il perd connaissance avant que les secours ne le ramènent au sol et décède 22 jours plus tard.

Les premiers éléments de l’enquête montrent que l’adolescent n’a pas réussi à descendre de son siège dans l’aire de débarquement, et ceci sans que le personnel en charge de la surveillance du débarquement ne s’en aperçoive, ni que le dispositif technique dit « de non débarquement », prévu pour détecter la présence d’usagers restés sur leur siège, n’arrête l’installation.
Toutes les conditions n’étaient donc pas réunies pour assurer un fonctionnement optimal de ce dernier dispositif. Par ailleurs, tous les télésièges n’en sont pas équipés.

Sans attendre la conclusion de l’enquête, et afin de prévenir la répétition d’accidents similaires, le BEA-TT estime nécessaire d’adresser à la DGITM et au STRMTG, en application de l’article L. 1621-20 du code des transports, trois recommandations de sécurité visant à contrôler, avant la saison d’exploitation 2011-2012, l’efficacité des dispositifs techniques de non débarquement en place sur les télésièges existants, à en équiper, dans toute la mesure du possible avant cette saison d’exploitation, tous les télésièges qui n’en sont pas pourvus et à organiser une vérification quotidienne du bon fonctionnement de ces dispositifs.