Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 septembre 2016

Le mardi 18 juin 2013 à 18h33, sur la ligne A du métro automatique sur pneumatiques de Toulouse, à la fin d’un épisode orageux, la rame 18 circulant en direction du terminus « Balma-Gramont » heurte à 10-15 km/h la rame 39 stationnée à la station « Bagatelle », occasionnant trois blessés légers.
La rame 18 effectuait préalablement un freinage normal de service afin de s’arrêter avant le début du canton occupé par la rame 39. Parce qu’elle ne décélérait pas suffisamment rapidement, ses automatismes ont déclenché un freinage d’urgence. Elle était alors en tunnel, sur une portion de voie en pente à 7 %. Ses roues se sont bloquées et elle a glissé sur 170 mètres environ.
La rame 39, quant à elle, stationnait depuis une minute trente-six en attente d’un ordre de redémarrage du PCC après n’avoir pu correctement s’arrêter en station, également à la suite de problèmes d’adhérence.

La cause directe du tamponnement est une adhérence insuffisante des pneumatiques des rames sur les pistes de roulement métalliques mouillées. Trois facteurs ont contribué à cet accident :

  • la mauvaise évacuation de l’eau présente sur les pistes, le striage de celles-ci présentant une orientation non favorable et des défauts d’usinage ;
  • le polissage des pistes de roulement par le passage répété des rames, réduisant leur rugosité ;
  • la sous-estimation des conséquences d’un blocage des roues sur la distance d’arrêt des rames lors des études initiales de sécurité.

Cette analyse conduit le BEA-TT à formuler quatre recommandations et quatre invitations portant sur les thèmes suivants :

  • l’amélioration de l’évacuation de l’eau présente sur les pistes de roulement ;
  • la restauration et le maintien dans le temps de l’adhérence sur les pistes de roulement.

Télécharger :