Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 mai 2012

Le 23 avril 2010, à 12h36, une rame du tramway d’Orléans, circulant en direction du terminus « Hôpital de La Source », percute une voiture à l’intersection avec la rue de Châteauroux située sur la commune d’Olivet (45).
Lors du choc, la voiture est projetée ou poussée contre un poteau supportant la ligne aérienne de contact (LAC) et, prise en tenaille entre ce poteau et la rame, est fortement compressée.
Le conducteur de la voiture, qui en était l’unique occupant, est transporté dans un état grave au centre hospitalier régional d’Orléans. Il décède 17 jours plus tard des suites de ses blessures.

La cause directe de l’accident est le non respect par le conducteur de la voiture du feu de signalisation R11j au rouge depuis au moins 6 secondes lorsque la collision s’est produite.
Les raisons pour lesquelles il a franchi ce signal ne peuvent pas être déterminées. L’environnement et l’aménagement de la traversée de la ligne de tramway, qui la rendent peu lisible pour les usagers routiers, ont peut-être pu contribuer à l’accident.

En tout état de cause, la présence à proximité immédiate de l’intersection d’un poteau support de la ligne aérienne de contact, contre lequel la voiture a été écrasée, en a aggravé les conséquences.
L’analyse de cet accident conduit le BEA-TT à formuler trois recommandations préventives portant sur les deux domaines suivants :
- l’aménagement de l’intersection de la rue de Châteauroux avec la ligne de tramway ;
- la prévention des risques d’aggravation des conséquences des collisions engendrés par la présence d’obstacles fixes, non fusibles, aux abords des carrefours traversés par des lignes de tramway.


Télécharger :