Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 juillet 2020

Le mardi 7 mai 2019, vers 15 h 10, le train express régional n° 889 925 en provenance de Boën-sur-Lignon (42) et à destination de la gare de Saint-Étienne Chateaucreux (42) percute un véhicule léger sur le passage à niveau n° 302 sur la commune de Saint‑Étienne.
Lors du choc, le TER, qui circulait à la vitesse de 88 km/h n’a pas déraillé et ne s’est pas renversé.
Un seul occupant était à bord du véhicule routier. Le conducteur, âgé de 20 ans, n’a pas été blessé.
Aucun blessé n’est à déplorer parmi les 13 passagers et le conducteur du train.

La cause directe de l’accident est le non-arrêt du véhicule léger au passage à niveau malgré les feux rouges clignotants et la barrière qui l’imposaient. Ce VL a contourné l’îlot central placé en amont du PN et emprunté la voie de circulation du sens opposé, sans heurter de véhicules puisqu’ils étaient arrêtés devant l’autre demi-barrière.

Plusieurs facteurs ont pu jouer un rôle dans la survenance de l’accident :

  • l’attention du conducteur du véhicule routier était focalisée sur son téléphone qui servait d’outil d’aide à la navigation ;
  • le carrefour routier situé à proximité du PN comporte des feux tricolores dont certains sont au vert alors que le PN est fermé ;
  • le PN n° 302 est situé dans un environnement urbain comprenant de nombreuses attractions visuelles (signalisation directionnelle et panneaux publicitaires).

Au vu de ces éléments, le BEA-TT formule des recommandations relatives à :

  • l’amélioration de la lisibilité pour les véhicules en approche par le nord et au droit du PN ;
  • l’aménagement et le fonctionnement du carrefour géré par feux tricolores.

Télécharger :