Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 juin 2020

Le mercredi 27 février 2019 vers 13 h 20, sur la commune de Paray-Vieille-Poste (91), une rame de la ligne de tramway T7, circulant en direction du terminus « Villejuif – Louis Aragon », entre en collision avec un autocar circulant sur la rue Marcel Albert en direction du nord. L’autocar circulait dans le cadre de l’exploitation de la ligne régulière 91.10 du réseau de bus francilien.
Sous le choc, la rame déraille de deux de ses trois bogies. Les conséquences corporelles de cet accident sont d’un blessé hospitalisé pendant cinq jours et de six blessés légers parmi les passagers de l’autocar, ainsi que de quatre blessés légers parmi les passagers du tramway.

La cause directe de l’accident est le franchissement de l’intersection par l’autocar alors que la signalisation (feux routiers) lui imposait l’arrêt.
La non-perception des feux routiers par le conducteur de l’autocar, l’attention du conducteur du tramway portée à un véhicule venant en sens inverse de l’autocar et l’absence de freinage d’urgence de la rame ont contribué à la collision.

L’analyse de l’accident conduit le BEA-TT à émettre trois recommandations et six invitations portant sur :

  • la sensibilisation des conducteurs des lignes de transports publics routiers ;
  • l’aménagement et la signalisation de l’intersection entre la rue Marcel Albert et la plateforme du tramway (carrefour n° 38), ainsi que les principes de fonctionnement des feux de circulation ;
  • la conduite anticipative chez les conducteurs de tramway ;
  • le suivi de l’accidentalité par les différents gestionnaires d’infrastructures.

Dans le cadre de cette enquête, le BEA-TT a également analysé les enjeux de sécurité liés à la motorisation des véhicules au gaz naturel, dont l’autocar accidenté était équipé. Bien que le mode de propulsion de l’autocar n’ait pas joué de rôle dans l’accident, cette analyse conduit le BEA-TT à émettre une recommandation et une invitation portant sur la formation des conducteurs de véhicules de transport en commun roulant au gaz naturel comprimé.


Télécharger :