Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Recommandations

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 novembre 2017 (modifié le 23 novembre 2017)

Recommandation R1 à la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM)

Adapter les programmes FIMO et FCO dans l’objectif de mieux sensibiliser les conducteurs de poids lourds aux risques liés aux angles morts vis-à-vis des usagers vulnérables.
Le programme de formation devra notamment insister sur la nécessité pour les conducteurs de regarder, avant et pendant l’exécution d’une manœuvre de changement de direction, dans tous les rétroviseurs/antéviseurs utiles.
Enfin, l’obligation des conducteurs de poids lourds de systématiquement vérifier avant le départ le bon réglage de l’ensemble des rétroviseurs/antéviseurs devra également être rappelée.

Recommandation R2 à la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) et aux principaux fabricants de poids lourds

DGEC :
Dans le cadre de la révision du règlement CEE-ONU n°46 relatif à l’homologation des systèmes de vision indirecte, proposer que l’ensemble des rétroviseurs installés, côtés conducteur et passager, puissent être réglés par le conducteur depuis sa position de conduite.
Principaux fabricants de poids lourds :
Dans l’attente, promouvoir et développer des systèmes de réglage du rétroviseur d’accostage et de l’antéviseur depuis le poste de conduite ainsi que tout autre système permettant d’améliorer la vision latérale depuis le poste de conduite, comme par exemple une vitre dans la partie basse de la portière.

Par ailleurs, le BEA-TT invite la DGEC, les fabricants de poids lourds et les équipementiers, à encourager, promouvoir et développer sur les poids lourds des systèmes « anti-angle mort » tels que des systèmes de détections actifs à l’intention des conducteurs de poids lourds (type capteurs avec signaux d’alerte visuels et sonores détectant la présence d’usagers vulnérables) et des systèmes d’alerte à l’intention des usagers vulnérables (type signaux d’alerte sonores, par exemple quand le conducteur de poids lourd actionne son clignotant droit).
À titre d’exemple, un système actif d’aide à la conduite tel que le « Blind Spot Information System » dont un projet de règlement CEE-ONU a été présenté par l’Allemagne en 2017 pourrait remplir la fonction d’information du conducteur sur les angles morts.

Recommandation R3 à la mairie de Paris

Étudier la pertinence d’aménager systématiquement des sas vélo au pied de feux tricolores à proximité desquels se trouve une station de vélos en libre-service ou une aire réservée au stationnement des vélos, y compris sans bande d’accès.

Recommandation R4 à la mairie de Paris, la préfecture de Police de Paris et la Délégation à la sécurité routière (DSR)

Renforcer les actions de sensibilisation des cyclistes vis-à-vis de leur vulnérabilité particulière liée aux angles morts des véhicules lourds.


Télécharger :

  • DAF, Paris 9e (format pdf - 1.1 Mo - 21/11/2017)Réponse de DAF trucks France à la recommandation R2
  • MAN, Paris 9e (format pdf - 56.6 ko - 21/11/2017)Réponse de MAN Truck & Bus France à la recommandation R2
  • Renault, Paris 9e (format pdf - 33.3 ko - 22/11/2017)Réponse de Renault Trucks à la recommandation R2
  • DGITM, Paris 9e (format pdf - 97.8 ko - 24/11/2017)Réponse de la DGITM à la recommandation R1